Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 février 2013

"Nous avons pris la décision de partir.."

Ce qui se passe en Grèce, comme ailleurs en Europe mais préfigurant l'intolérable, illustrant avec honte l'évolution de ce monde, est trop fort pour qu'on  ne puisse pas le voir, l'ignorer, le regarder passer banalement dans la somme d'infos comme une anomalie à regretter à constater. Nous savons maintenant où va ce monde où nous allons, et si npous n'avons pas encore compris alors relisons ce texte de Marie Laure Veilhan, dont je me permets de mettre un extrait, et une de ses réponses aux nombreux commentaires qu'elle a reçue. Lien ci dessous de la note dans son blog sur mediapart.

"Nous sortons peu – le temps a l’air d’avoir pris la couleur de la vie : il pleut, sans arrêt, au point que le bois doit rester longtemps dans le poêle avant de s’embraser. Nous regardons distraitement les journaux télévisés, on connaît la rengaine. Deux dizaines d’impôts créés en 2012. Chômage. Misère. Enfants non vaccinés. Facultés qui ferment. Hôpitaux en panne de chauffage, de matériel de première nécessité (compresses, instruments chirurgicaux,…). Et de yaourts aussi. Néo-nazis au parlement. Grèves. Mobilisation décrétée dans deux secteurs (marine marchande et transports en commun), sous le contrôle direct de l’armée. La folie rivalise au quotidien avec le ridicule, le trivial, le presque rigolo. Non, on n’y croit pas, quand le secrétaire du Ministère de l’Economie annonce que « le smic à 560 euros -bruts- est encore trop haut »…"

"...Me croirez-vous si je vous écris que cela m'a vidée? La catharsis évoquée plus haut par Dimitri, elle demande des forces que nous n'avons pas toujours; pourtant les échanges, leur qualité, leur profondeur me convainquent ici, si besoin était, que c'est très important pour être plus forts, ensemble, et chacun(e) seul(e) lorsque vient le moment de solitude.

Vous êtes quelques pas-tout-à-fait-inconnus à m'aider, par votre présence et vos contributions, à garder un presque équilibre, c'est primordial pour continuer, surtout pour deux êtres que j'emmène sur la barque"

http://blogs.mediapart.fr/blog/marie-laure-veilhan/170213...

Et si on parlait tous grec ?

23 février 2013

Content

Content content de faire mon pain content de faire mes pizzas content de faire mes lasagnes les tortellonis je fais pas les raviolis je fais pas mais je vais faire de toute façon la viande bof content d'acheter des légumes pas calibrés pas surpoussés parfois verreux mais à avoir dans son carré potager encore mieux ce midi ce sera pizza à la main sans machine et sans cheval avec tomates poivrons oignons chorizo tiens y a quoi dans ce chorizo ?

18 février 2013

Alifat Mat

Alifat Mat

Spectacle chant et chorégraphie tout en force et douceur, à recommander si çà passe près de chez vous...

« Alifat mat » . Proverbe arabe : ce qui est passé est mort. Peut-on bâillonner la mémoire ? Thématique de la résistance à travers trois duos mettant en scène deux danseurs et une chanteuse. Comment résister à l'exploitation, la mécanisation, l'assujettissement, l'arrachement ? Image – corps – voix pour donner voix à l'endurance.
Abderzak Houmi travaille à conjuguer hip-hop et danse contemporaine. Images et témoignages se mèlent au chant et à la danse. Le chorégraphe déroule un fil. Un fil résistant.

Compagnie Xpress

16 février 2013

Il est né

Ca vous fait ferait a fait quoi d'être grand père déjà loin ce jour où je suis devenu papa je me souviens d'avoir pris ce petit bout dans mes bras peur de l'effrayer délicat mignon tout doux tout mou papi maintenant permettez moi de dire jeune papi encore révolté révolté encore ? A voir j'espère que oui le rôle de grand père ça m'a pas l'air si difficile je serai peut être à la hauteur le petit il le mérite bien venu en avance tout petit encore en couveuse mais il va bien et les parents sont heureux nous aussi

11:52 Publié dans Coin perso | Lien permanent | Commentaires (4)

13 février 2013

La Faim à vendre

Quatre banques françaises accusées de "spéculer sur la faim". Dans un rapport publié mardi 12 février, L'ONG Oxfam révèle que BNP Paribas, Natixis (BPCE), Société générale et Crédit agricole géraient en 2012 "au moins dix-huit fonds" qui opèrent sur les marchés agricoles (Le Monde - 13 février 2013).

09 février 2013

Bloganniversaire

J'ai encore loupé mon bloganniversaire 4 février 2006 sept ans sept chiffre porte bonheur dit on chiffre magique pour d'autres 7 ans mais ça fait un bail dites donc toujours là bien peu bien trop peu dirons mes lecteurs assidus fidèles et pas détracteurs fidèles communicants échanges de pensées jetées sur le clavier mots structurants mots rageurs mots paisibles mots qui essayent d'être sages 7 ans j'avais commencé par ces mots:

Je découvre le monde blog et tente l'aventure. Je suis là, dans un petit bout de terre, sur une grande terre. Des hommes et des femmes. De la misère et de l'espoir. Des chemins tracés diversement, des ornières, des oeillières. Souvent nous regardons trop à la loupe ce qui doit d'abord être pris de recul. Pensées rétrécies, affinez vous en élargissant votre angle de vue. Exact est un qualificatif bizarre quand il s'applique à la pensée. Comment peut on concevoir qu'une pensée soit exacte ? Elle ne peut que correspondre à un état en mouvement s'appliquant à un ou plusieurs esprits. Alors, faisons bouger nos pensées communes ou plus secrète.

Alors jetons des pensées je vais essayer de continuer entre monde bruyant et pensées intimes mondes enfouis et pensées brutales mondes en pensées et pensées immondes 

13 janvier 2013

Mali

DSC00621.jpg

 

J'aurais voulu débuter 2013 autrement. Mais les circonstances en ont décidé autrement. La guerre au Mali. On a beau être profondément pacifiste dans l'âme, on ne peut pas ne pas réagir positivement. Quand on connait un peuple, une population, quand on a des amis, quand on vibre avec une culture, on ne peut admettre qu'elle soit bafouée et sacrifiée sur l'autel d'intérêts idéologico-stratégiquo-obscurs (enfin, pas si obscurs que çà). Ah le Mali, une telle beauté, du pays, des hommes et des cultures, comment peut on en arriver là ? L'intervention militaire est vécue là bas comme un soulagement, et pourtant c'est l'escalade d'une guerre. Que faire : fuir, tout laisser, abandonner, ou combattre ou faire combattre ? Eternel dilemne.

Bonne année quand même à toi ô Mali. Je préfère pour ce soir oublier les bruits de bottes et m'évader avec Ballaké et Rokia. Bises à tous

 

 

23 septembre 2012

Merci Salif

Comment ne pas vibrer ? C'est beau, tout simplement. 

26 août 2012

Dans les hauts

 

IMG00046-20120826-1001.jpg

IMG00047-20120826-1003.jpg

IMG00048-20120826-1029.jpg

IMG00052-20120826-1053.jpg

IMG00053-20120826-1104.jpg

Promenade dans les hauts, loin de la ville avec pourtant les grondements des moteurs en contrebas randonneurs et maroudeurs sportifs s'entrainant pour le grand raid sueur muscles qui tirent vent dans les bambous massifs de goyaviers désormais vierges de fruits après la saison arbres majestueux ou moins imposants filaos eucalyptus acacias avocats marrons au détour du sentier surplomb impressionnant sur la rivière à sec elle attend le futur été grosses pluies tempêtes et cyclones l'océan au loin vers l'est au delà de la ville étincelante et de la piste d'aéroport traversée en bois touffu vers le village avant le retour une oie sarcastique nous dévisage et se gausse

14 mai 2012

En classe

Sans titre.jpg

Appel à candidature...

Ca ne vous dit pas d'aller faire l'école au Burkina Faso ?

23 avril 2012

Women are heroes

Film magnifique. Si vous ne l'avez pas vu courrez et laisser vous emporter lpar les regards et les paroles de ces femmes des 4 coins du monde. Ce film n'est pas un documentaire. C'est une oeuvre. Je ne connaissais pas ce photographe, JR, et c'est un reatrd que je dois combler.

Heureusement qu'il y a encore du cinéma art et essai (5 personnes dans la salle hier soir pour le voir).


Bande Annonce Women Are Heroes by womenareheroes

22 avril 2012

22 avril un dimanche

Vingt deux avril un jour comme les autres non pas vraiment un dimanche d'abord pas un samedi ni un lundi bref un dimanche il pleut après le soleil du samedi un dimanche comme les autres enfin ça dépend comme on l'entend vote utile ou non

Dimanche 22 avril retour sur le blog  délaissé pourquoi pas c'est ma liberté très individuelle comme ce blog l'est d'ailleurs liberté de défendre des valeurs des pensées le collectif l'humain respect

Vingt deux avril j'ai laissé allègrement passer le quinze du même mois virage des cinquante quatre années déjà avec toutes mes dents moins une

Avril deux mois sans vergogne que j'ai laissé passé l'anniversaire de ce bon vieux blog enfin pas si vieux que çà pas même à l'adolescence toujours là malgré tout de quoi sera fait demain 

 

DSC_0037.JPG

12 avril 2012

Le diabète au Mali

3.jpg

L’ONG Santé Diabète, qui agit depuis plus de 10 ans au Mali pour améliorer la prise en charge du diabète, lance aujourd’hui un appel à la solidarité. La récente crise qui a démarré au Mali le 22 mars 2012 fait peser, aujourd’hui, un danger sur les 200 000 diabétiques dont plusieurs centaines d’enfants atteints de diabète de type 1. 

Nous avons besoin de votre aide pour intervenir au plus vite à leur côté et rétablir la chaîne de soins, vitale pour les personnes atteintes de diabète.

Dans le Nord du Mali, la situation est de plus en plus critique : désert médical et accès aux soins quasi impossible.

Alors que la majorité des médecins de la zone (Tombouctou, Gao et Douentza) sont partis, seules quelques pharmacies privées disposent encore de médicaments, à des prix inabordables pour un grand nombre de patients. A Gao, plus aucun médicament n’est disponible et les diabétiques font face à un désert médical total. Plusieurs enfants diabétiques de type 1 sont en rupture d’insuline et risquent la mort à très court terme si un approvisionnement n’est pas organisé très rapidement.

Dans le Sud du Mali, l’accès aux soins continue, malgré de fortes inquiétudes avec l’arrivée des populations déplacées et l’augmentation de la fréquence des complications diabétiques

Les consultations diabète se poursuivent dans toutes les structures de l’Etat. A Mopti, les besoins de prise en charge augmentent avec l’arrivée de populations déplacées venant du Nord et arrivant dans le dénuement le plus total. Avec les déplacements et le stress lié à la crise, on note une augmentation très nette de la fréquence des complications diabétiques (comas diabétiques et pied diabétiques), touchant aussi les enfants diabétiques de type 1. Depuis la fin de l’embargo, l’approvisionnement en matériel de contrôle et médicament semble toutefois revenir peu à peu à la normale. 

Dans ce contexte de crise sanitaire grave, l’ONG Santé Diabète, qui n’a jamais cessé son action, lance une intervention à deux niveaux pour venir en aide aux patients diabétiques :

Lire le document stratégique complet

1/ Intervention humanitaire au Nord du Mali, uniquement lorsque des corridors humanitaires sécurisés seront ouverts, en organisant :
- Envoi d’1 ou 2 médecins spécialisés à Gao et Tombouctou pour une semaine de consultation
- Remise à chaque patient diabétique de 6 mois de traitement 
- Formation des médecins des ONG sur place pour le suivi de ces patients 

2/ Intervention structurelle au Sud du Mali :
- Sécurisation de l’approvisionnement en médicaments et matériel de suivi
- Distribution de kits pour la prise en charge des urgences notamment des comas diabétiques
- Mise en place d’une trousse de secours pour les enfants diabétiques de type 1


 logo def.png

08 janvier 2012

Tristesse

La nouvelle vient de tomber. Elle n'est plus. La force de la vie personnifiée malgré ses 84 ans. La maman de ma moitié, la grand-mère des enfants. Il est bon de savoir encore pleurer. Au revoir Marie.

Daube citrouille

Prenez un beau quartier de citrouille. débarrassez le de sa carapace avec un bon couteau sur une planche à découper. Enlever les graines centrales. Coupez la chair ferme de la citrouille en gros cubes de 1 à 2 cm. Résevez.

Emincez 2 oignons. épluchez et piler 4 gousses d'ail avec 1 cm de gingembre frais et du gros sel. Faites revenir l'oignon dans une cocotte avec un filet d'huile d'olive, puis ajoutez le pilé d'ail et de gingembre, 2 ou 3 petites tomates émincées, 1 demi poivron débarassé de ses pépins et coupé en fines juliennes. Faites revenir 5 minutes puis ajouter la citrouille. Faites cuire à couvert pendant une quinzaine de minutes jusqu'à ce que la citrouille soit cuite, en remuant régulièrement, ajoutez si besoin un peu d'eau en cours de cuisson. Servez chaud en accompagnement.

Recette pour 2 personnes. Pour ceux qui aiment plus relevé : remplacer le poivron par 1 ou 2 piments pilés avec l'ail et le gingembre.

Un vrai régal. Bon appétit ! 

 

DSC_0081-4.JPG