Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 septembre 2012

Merci Salif

Comment ne pas vibrer ? C'est beau, tout simplement. 

26 août 2012

Dans les hauts

 

IMG00046-20120826-1001.jpg

IMG00047-20120826-1003.jpg

IMG00048-20120826-1029.jpg

IMG00052-20120826-1053.jpg

IMG00053-20120826-1104.jpg

Promenade dans les hauts, loin de la ville avec pourtant les grondements des moteurs en contrebas randonneurs et maroudeurs sportifs s'entrainant pour le grand raid sueur muscles qui tirent vent dans les bambous massifs de goyaviers désormais vierges de fruits après la saison arbres majestueux ou moins imposants filaos eucalyptus acacias avocats marrons au détour du sentier surplomb impressionnant sur la rivière à sec elle attend le futur été grosses pluies tempêtes et cyclones l'océan au loin vers l'est au delà de la ville étincelante et de la piste d'aéroport traversée en bois touffu vers le village avant le retour une oie sarcastique nous dévisage et se gausse

14 mai 2012

En classe

Sans titre.jpg

Appel à candidature...

Ca ne vous dit pas d'aller faire l'école au Burkina Faso ?

23 avril 2012

Women are heroes

Film magnifique. Si vous ne l'avez pas vu courrez et laisser vous emporter lpar les regards et les paroles de ces femmes des 4 coins du monde. Ce film n'est pas un documentaire. C'est une oeuvre. Je ne connaissais pas ce photographe, JR, et c'est un reatrd que je dois combler.

Heureusement qu'il y a encore du cinéma art et essai (5 personnes dans la salle hier soir pour le voir).


Bande Annonce Women Are Heroes by womenareheroes

22 avril 2012

22 avril un dimanche

Vingt deux avril un jour comme les autres non pas vraiment un dimanche d'abord pas un samedi ni un lundi bref un dimanche il pleut après le soleil du samedi un dimanche comme les autres enfin ça dépend comme on l'entend vote utile ou non

Dimanche 22 avril retour sur le blog  délaissé pourquoi pas c'est ma liberté très individuelle comme ce blog l'est d'ailleurs liberté de défendre des valeurs des pensées le collectif l'humain respect

Vingt deux avril j'ai laissé allègrement passer le quinze du même mois virage des cinquante quatre années déjà avec toutes mes dents moins une

Avril deux mois sans vergogne que j'ai laissé passé l'anniversaire de ce bon vieux blog enfin pas si vieux que çà pas même à l'adolescence toujours là malgré tout de quoi sera fait demain 

 

DSC_0037.JPG

12 avril 2012

Le diabète au Mali

3.jpg

L’ONG Santé Diabète, qui agit depuis plus de 10 ans au Mali pour améliorer la prise en charge du diabète, lance aujourd’hui un appel à la solidarité. La récente crise qui a démarré au Mali le 22 mars 2012 fait peser, aujourd’hui, un danger sur les 200 000 diabétiques dont plusieurs centaines d’enfants atteints de diabète de type 1. 

Nous avons besoin de votre aide pour intervenir au plus vite à leur côté et rétablir la chaîne de soins, vitale pour les personnes atteintes de diabète.

Dans le Nord du Mali, la situation est de plus en plus critique : désert médical et accès aux soins quasi impossible.

Alors que la majorité des médecins de la zone (Tombouctou, Gao et Douentza) sont partis, seules quelques pharmacies privées disposent encore de médicaments, à des prix inabordables pour un grand nombre de patients. A Gao, plus aucun médicament n’est disponible et les diabétiques font face à un désert médical total. Plusieurs enfants diabétiques de type 1 sont en rupture d’insuline et risquent la mort à très court terme si un approvisionnement n’est pas organisé très rapidement.

Dans le Sud du Mali, l’accès aux soins continue, malgré de fortes inquiétudes avec l’arrivée des populations déplacées et l’augmentation de la fréquence des complications diabétiques

Les consultations diabète se poursuivent dans toutes les structures de l’Etat. A Mopti, les besoins de prise en charge augmentent avec l’arrivée de populations déplacées venant du Nord et arrivant dans le dénuement le plus total. Avec les déplacements et le stress lié à la crise, on note une augmentation très nette de la fréquence des complications diabétiques (comas diabétiques et pied diabétiques), touchant aussi les enfants diabétiques de type 1. Depuis la fin de l’embargo, l’approvisionnement en matériel de contrôle et médicament semble toutefois revenir peu à peu à la normale. 

Dans ce contexte de crise sanitaire grave, l’ONG Santé Diabète, qui n’a jamais cessé son action, lance une intervention à deux niveaux pour venir en aide aux patients diabétiques :

Lire le document stratégique complet

1/ Intervention humanitaire au Nord du Mali, uniquement lorsque des corridors humanitaires sécurisés seront ouverts, en organisant :
- Envoi d’1 ou 2 médecins spécialisés à Gao et Tombouctou pour une semaine de consultation
- Remise à chaque patient diabétique de 6 mois de traitement 
- Formation des médecins des ONG sur place pour le suivi de ces patients 

2/ Intervention structurelle au Sud du Mali :
- Sécurisation de l’approvisionnement en médicaments et matériel de suivi
- Distribution de kits pour la prise en charge des urgences notamment des comas diabétiques
- Mise en place d’une trousse de secours pour les enfants diabétiques de type 1


 logo def.png

08 janvier 2012

Tristesse

La nouvelle vient de tomber. Elle n'est plus. La force de la vie personnifiée malgré ses 84 ans. La maman de ma moitié, la grand-mère des enfants. Il est bon de savoir encore pleurer. Au revoir Marie.

Daube citrouille

Prenez un beau quartier de citrouille. débarrassez le de sa carapace avec un bon couteau sur une planche à découper. Enlever les graines centrales. Coupez la chair ferme de la citrouille en gros cubes de 1 à 2 cm. Résevez.

Emincez 2 oignons. épluchez et piler 4 gousses d'ail avec 1 cm de gingembre frais et du gros sel. Faites revenir l'oignon dans une cocotte avec un filet d'huile d'olive, puis ajoutez le pilé d'ail et de gingembre, 2 ou 3 petites tomates émincées, 1 demi poivron débarassé de ses pépins et coupé en fines juliennes. Faites revenir 5 minutes puis ajouter la citrouille. Faites cuire à couvert pendant une quinzaine de minutes jusqu'à ce que la citrouille soit cuite, en remuant régulièrement, ajoutez si besoin un peu d'eau en cours de cuisson. Servez chaud en accompagnement.

Recette pour 2 personnes. Pour ceux qui aiment plus relevé : remplacer le poivron par 1 ou 2 piments pilés avec l'ail et le gingembre.

Un vrai régal. Bon appétit ! 

 

DSC_0081-4.JPG

04 janvier 2012

Djénéba Koné


Une grande artiste. Superbe voix malienne. Elle est partie le 21 décembre. Bêtement. Un accident de voiture entre Ségou et Bamako. Je ne me lasse pas de la réécouter.

Journal du Mali, 22 décembre      Afribone, 27 décembre

03 janvier 2012

Le secret

Lavergne respectait le silence de la surprise, sachant trop bien qu’une telle découverte devait se donner le temps d’être digérée. Lui-même sentait son coeur battre à se rompre, car l’émotion de dévoiler ce pour quoi il avait intensément travaillé depuis de longs mois était profonde. Il confiait là à Judex un des pans de sa vie reliant le passé tortueux à un avenir aspirant à une liberté retrouvée. L’expert en mécanique prit la parole au bout de quelques minutes, commençant par décrire l’appareil en en faisant le tour, ouvrant le capot et le cockpit, développant les détails techniques, exposant comment il l’avait trouvé dans la clairière, accidenté et vide d’occupants, il y a plusieurs années, et comment il l’avait patiemment remis en état, n’ayant besoin que de peu de pièces extérieures, qu’il avait d’ailleurs pu se procurer dans les ateliers désaffectés des bas. Le plus difficile avait été de ramener l’ensemble sous la protection des arbres, mais il y était arrivé seul grâce à un système de palans. Il avait enfin dévoilé à Judex son projet ancien de quitter l’île sur laquelle il avait été retenu contre son gré à la faveur des circonstances et des événements. Le village était certes devenu son point d’attache humain et de vie, mais il sentait maintenant arriver le moment où il devrait mener à terme son projet et partir. La communauté n’aurait plus besoin de lui, et pouvait continuer seule le chemin. Lavergne expliqua enfin qu’il avait besoin de l’aide de Judex pour les dernières finitions et préparatifs, pour se procurer le carburant indispensable à l’expédition. Il était important à son avis que le reste du village reste ignorant de son départ et ne constate son absence qu’a posteriori. Il fit donc promettre à Judex de ne rien dévoiler...

Lire les chapitres précédents...

01 janvier 2012

2012

DSC_0033.JPG

DSC_0036.JPG

DSC_0047.JPGDSC_0056.JPG

DSC_0079.JPG

Excellente année 2012 

Que vos plus intimes et merveilleux espoirs

Puissent sur ces nouveaux cieux voir

Le jour en toute sérénité 

Débarrassés de tous leurs vains artifices

Qu'ils brillent de tous leurs feux

A tous meilleurs voeux

Que cette année soit et reste un délice

29 décembre 2011

Som tam, tom yum et curry

Manger en Thailande est un véritable plaisir à chaque fois renouvelé. Les 3 plats que je préfère sont le som tam, salade de papaye verte relevée mixée à quelques autres plaisirs pour le palais, les tom yums, soupes diversement agrémentées et pimentées (mais pas trop s'il vous plait, pour mon estomac fragile), et les curry vert ou rouge, avec légumes croquants et morceaux de poulet ou de viande. Vous en reprendrez bien un peu, non ?

 

DSC_0037.JPG

23 décembre 2011

Bambous

DSC01611.JPG

ไม้ไผ่

Longues cannes de chaume ployant sous les jougs entre-noeuds réguliers

Matériau merveilleux résistant et léger pour le travail des hommes

Matériau des premiers papiers et d'art et de culture

Plante alimentaire et écologique, d'ornement, médicinale, d'habillement.

Mystères bien gardés de sa floraison dont on se sait jamais

quand elle arrivera pour une espèce, et partout simultanément ...

22 décembre 2011

Long tail boats

DSC_0414.JPG

เรือหางยาว

Oiseau assourdissant volant

Flots domptés cheveux au vent

Regard assuré tranquille 

Moteur grondant fier

Puissance et délicatesse

21 décembre 2011

Maisons sur l'eau

บ้านบนน้ำ

baan bon nam

 

DSC_0417.JPG

 Comment rester insensible

Beauté des lieux et des visages

Couleurs dans la brise du midi

Avancée tranquille sous le soleil

Verdure chamoisée et paisible

Sourires affairés et sages

Ballets des ondes en fins clapotis

Toits chamarrés étain azur et vermeille


Si Sawat, 17 décembre