Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 octobre 2009

Le Temps arrêté

Il attendit longtemps, dans le silence, ne bougeant pas. Puis, lentement, il ôta de ses yeux le linge mouillé. Presque plus de lumière dans la pièce. Personne autour de lui. Il se releva, prit sa tunique qui gisait, pliée, sur le sol, la jeta sur ses épaules, sortit de la pièce, traversa la maison, arriva devant sa natte, et se coucha. Il se mit à observer la flamme qui tremblait, ténue, à l'intérieur de la lanterne. Et, avec application, il arrêta le Temps, pendant tout le temps qu'il désira.

Ce ne fut rien, ensuite, d'ouvrir la main, et de voir ce billet. Petit. Quelques idéogrammes dessinés l'un en dessous de l'autre. Encre noire.

Alessandro Baricco. Soie.

DSC00242.JPG

19 octobre 2009

Onduler

DSC_0021.jpg

Onduler comme eux se fondre dans l'onde flotter voguer en eau profonde accrocher un aileron se laisser porter trainer onduler

18 octobre 2009

Mississipi

 

DSC00474.JPG

Autres rives autre fleuve

Monstre à touristes qu'on abreuve

Immensité liquide filant

Calmitude du soleil couchant

 

 

Haut parleur tonitruant

La furie des éléments

La folie des hommes

Autres eaux autres moeurs

Sur les rives pas de femmes

Que des usines fumantes

Déchainement passé

Toile de fond

De l'acier du bitume du béton

Autre fleuve autre rive

Crocodile ou caïman ?

Musique du soir

Lumière de nuit

Le Haut Parleur s'est tu

Arrive douce la pluie

Fraiche mémoire de moire

Que l'eau vive esquive

 


Nouvelle Orléans, Juin 2009



23 août 2009

Fleuve

DSC_0076.JPG


Fleuve nourricier fleuve purificateur
Enfants nus piétinants pétillants
Boubous aux tissus chatoyants
Femmes multicolores au labeur
L'embarcation file sur le fleuve
Le piroguier fier à la manoeuvre
Fait visiter son vert royaume
Les voyaguers intrus consomment
Emprisonnent images sur images
Pour quelques maigres billets
Dans les profondeurs éthérées
L'esprit du Fleuve enrage



Ségou, Mali, août 2008

19 août 2009

Le volcan

L’activité volcanique fréquente de ses dernières années ne surprenait plus personne, contrairement à la longue période qui avait précédé et pendant laquelle on avait cru que le monstre s’était définitivement éteint. Lavergne avait expliqué les diverses hypothèses développées par les scientifiques à la fin du siècle concernant les potentialités évolutives du volcan, et chacun avait repris conscience du danger éventuel qu’il pouvait faire peser sur l’île, dans cent ans ou demain. Dans l’immédiat, ceux qui avait pu approcher les zones d’activité au cours des années passées avaient raconté aux autres la féerie de l’embrasement venu des entrailles de la terre et la magnificence des fleuves de lave s’épanchant et dardant la nuit de reflets de sang, avant d’aller affronter l’immensité liquide en passe de se faire rogner encore un peu de sa surface.

Certains, aiguillonnés par les rêves engendrés par les récits, avaient décidé, comme souvent quand se produisait une éruption, de monter une expédition, et c’est un groupe d’une petite dizaine accompagnés des enfants les plus âgés du village, qui avaient démarré très tôt la veille pour une randonnée de plusieurs jours à travers les montagnes. Judex songeait à ce voyage qu’il n’avait jamais fait, et auquel il avait encore une fois renoncé, ne pouvant se permettre de repousser les travaux qu’il devait terminer avant l’arrivée de la saison chaude et cyclonique.


DSCN1240.jpg

L'expert en mécanique

18 août 2009

Champs

 

DSC_0027.JPG

 

Champs de thé champs de cannes aux verts songeurs lignes

de coeur cultures intensives mains d'oeuvre tropicales

cannes à couper presser purifier jusqu'au blanc à fournir

aux milliards de bouches sucrées jeunes feuilles tendres

à délicatement choisir trier sécher pour le thé de ces

messieurs dames

Maurice, août 2009

14 juillet 2009

Partage

 

De passage Paris une gare café du matin après un voyage éreintant j'attends la camionette qui bouchait mon horizon démarre et s'en va et je les vois en face ils se partagent le trottoir je leur vole une image . . .

DSC00581.JPG

Défifoto

05 juillet 2009

Se perdre

Il y a deux manières de se perdre : par ségrégation murée dans le particulier, ou par dilution dans l'universel.


Aimé Césaire

02 juillet 2009

Une famille chinoise

Unefamillechinoise.jpg
Un grand film. Scénario et interprétation sublimes. Il faut à tout prix sauver la petite Hehe. Mais il lui faut une greffe de moelle d'un frère ou d'une soeur qu'elle n'a pas. Et ses parents sont divorcés. Sa mère fera tout pour y arriver.
Un sujet pas facile et pourtant magnifiquement traité. Xiaoshuai Wang, le réalisateur, y arrive. Tout en nous décrivant la chine moderne.

Une famille chinoise, de Xiaoshuai Wang
unefamillechinoise.jpg

 

01:29 Publié dans Coin Ciné | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : vive la vie, cinéma

29 juin 2009

Glace

DSC_0065.JPG

Paysage de glace, sang glacé jusqu'aux os, brume de glace, pluie fine transperçant la peau

Paysage de feu, feu de la terre qui donne la vie, feu sous nos pieds, feu de glace.

 

Piton de la Fournaise, décembre 2006

23:05 Publié dans Blogs en coins | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : vive la vie

28 juin 2009

L'expert en mécanique

L’expert en mécanique détacha son regard du hublot percé dans la cloison à la couleur claire. Le bruit léger du frottement de pieds nus contre le sol l’avait sorti de sa rêverie. Le grand échalas dégingandé à la tignasse crépue et en short bleu qui se tenait dans l’ouverture de la case évoquait un champignon à la tige longue et fine qui avait crû trop rapidement. Lavergne, tout en lui souhaitant la bienvenue, s’épongea le front avec la serviette rapiécée, espérant ainsi lutter contre la torpeur moite de ce milieu de journée alourdissant les esprits et les mouvements. Allongeant le bras sur l’accoudoir de son fauteuil, il se dirigea vers le baquet et y prit deux noix évidées. Il les emplit d’un breuvage douceâtre, et en tendit une à Judex tandis qu’il s’apprêtait lui-même à se désaltérer.

Le jeune homme plongeait les yeux au travers du hublot, sans y voir vraiment les arbres s’agitant finement à la brise légère : au loin, les volutes de fumée témoignaient du réveil du volcan depuis maintenant presque deux semaines. C’est Lavergne qui avait signalé au village la réapparition des fumerolles, puisque lui seul, du fait de la situation de sa case était en mesure de les apercevoir, et la nouvelle avait alimenté les discussions du soir des premiers jours.

 

DSCN1246.jpg

Bon vieux temps

25 juin 2009

Pas le temps

Pas le temps

Pas le temps

Pas le temps

Pas le temps

Pas le temps

Pas le temps

Pas le temps

Pas le . . .

21:57 Publié dans Coin perso | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : vive la vie

22 juin 2009

Trace(s)...

Trace laisser une trace un prénom de soi ou d'un autre ou d'une autre là au bout du monde au bout le l'Afrique rencontre des mondes rencontre des océans sous la brulure du soleil surplombant la falaise regardant les monstres des mers remontant de l'antartique vers le mozambique ou les mascareignes en bas se fraccassent les vagues dans la tourmente de l'immensité liquide rognant le continent Traces de passages Traces d'existence Traces de voyages Lignes tracées Hommes Femmes Humanité

IMG_2726.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Défifoto

21 juin 2009

Mon petit coin de fête

19 juin 2009

Bon vieux temps ...

Judex revoyait le cauchemar de la veille. N’avait pas été prémonitoire par certains aspects ? Plutôt que de se poser 36 questions sur Amilcar et son choix, il était amené à se préoccuper de son propre positionnement dans le monde qui l’entourait. Son ami avait décidé d’aller voir ailleurs, ça le regardait. Judex ne voulait même pas émettre la moindre critique négative à son égard. Les événements de ces derniers jours avaient remué au plus profond de lui-même de vieilles questions qu’il croyait avoir réglées depuis longtemps. Dans le même temps que son corps et son esprit avaient pu partager leurs émois au travers de son amour avec Rose-Améline, ces contacts indirects avec les signes d'un monde qu’il croyait disparu réveillaient en lui des sensations contradicatoires. Pour rien au monde, il n’aurait voulu revivre les moments cauchemardesques du RMI et des ASSEDIC. Et pourtant, d’autres choses avaient disparu, qu’il aurait volontiers retrouvées. . .

Flamboyant.jpg

La ville