Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 décembre 2011

Si Sawat

DSC_0405.JPG

Nuit entre ciel et eau

Jour suspendu aux sens

Superbes décors couleurs d'automne asiatique

Sourires accueillants paroles chantantes

Saveurs douces et épicées

Je suis happé

19 décembre 2011

ยินดีต้อนรับเข้าสู่ประเทศไทย

DSC01718.JPG

07 décembre 2011

L'aéroplane

Pour ceux qui n'attendaient plus le retour d'Amilcar...

Lavergne était revenu assez rapidement. Il avait emmené Judex de l’autre côté du rideau végétal dense. La surprise avait été de taille. Là, camouflé à proximité immédiate de la clairière, entouré maintenant de branchages qui le recouvraient quelques instants auparavant afin de le protéger d’éventuels regards indiscrets, gisait, fier et provocateur, pointant son nez vers l’ouest et l’océan, un aéroplane. Judex ne pouvait en croire ses yeux. Magnifique, majestueux, peint de blanc et de bleu, semblant prêt à prendre l’envol, invitant ses visiteurs à prendre place sous la bulle transparente.

 

Précedents chapitres ... 

27 novembre 2011

Maigrir ? A quel prix ....

On va finir par tourner fou. Les américains montrent une voie bien inquiétante. 

Je vous laisse juge (Désolé c'est en American language, mais pour ceux qui voudraient en savoir un peu plus sur cette pilule que des apprentis sorciers pharmaceutiques essayent de mettre sur le marché : http://en.wikipedia.org/wiki/Phentermine/topiramate)

 

  • Eighty-three percent of men and 72% of women in the U.S. are expected to become overweight or obese by 2020. The findings were presented at the annual meeting of the American Heart Association
  • Food that is inexpensive and comes in a big package or large portion tends to negatively affect a person's willpower to control appetite, according to an analysis published in Public Health Nutrition. Social factors, such as seeing others eat, also appear to heavily influence food consumption.

24 novembre 2011

Papayes en cari

Une grosse papaye colombo, verte. Épluchez sous un mince filet d'eau au robinet. Coupez en 2. Evidez les graines. Coupez en dés de 1 cm. Dégorgez dans l'eau salée pendant 15 minutes. Pendant ce temps émincez 2 oignons moyens, pilez 3 à 4 gousses d'ail avec 1 cm de gimgembre frais, sel, poivre (ou petit piment martin selon les goûts), faires revenir oignons et mélange pilé avec un filet d'huile puis ajouter 4 petites tomaces émincées, 1/2 cuillère à café de curcuma. Ajoutez y après quelques minutes les carrés de papayes prélablement égouttés, laisser cuire 20 à 30 minutes. Servez chaud en légumes, ou froid en salade. C'est un délice !

PS : si vous avez d'autres recettes avec les papayes vertes : avis aux amateurs.

19 novembre 2011

Aïa du théâtre Talipot

La troupe Talipot nous avait ravi avec son précédent spectacle "Passage". Elle se produit de nouveau pour la représentation d'AÏa', son nouveau spectacle, créé en Afrique du Sud, qui met en scéne les origines de l'homme et son berceau Africain.
 
La représentation de jeudi dermier, en avant première, à la chambre de commerce et d'industrie de la Réunion, en présence d'élus, et des délégations d'outremer présentes aux Assises du commerce, a été interrompue et stoppée à peine 3 minutes après le début par le président de la chambre de commerce... 

"Le Théâtre Talipot existe depuis 25 ans (…). Ce dernier spectacle nous l'avons créé en Afrique du Sud sur l'origine commune, du berceau de l'histoire. En avant-première la CCIR a voulu que l'on présente des extraits (…). Je suis intervenu en parlant de cette origine commune, de cette origine africaine et que nous sommes tous africains", explique le directeur artistique de Talipot qui rappelle que se sont "les archéologues et historiens qui le disent" (Philippe Pelen Baldini, direteur de la troupe).
 "Il y a un berceau commun pour tous, c'est l'Afrique. Peut-être que cela dérange certains dans leur schéma de construction", souligne-t-il. 

Les acteurs sont restés trois minutes sur scène avant que la communication de la CCIR ne vienne les interrompre. "La chargée de communication est venue me voir et m'a dit : "Le président n'adhère pas, il exige que vous arrêtiez tout de suite", lâche Philippe Pelen Baldini. Une décision "choquante" pour les acteurs de la troupe mais également pour une grande partie du public. "On m'a dit que la délégation comorienne était partie choquée par cette décision", ajoute-t-il. 

Source : Julien Delarue   Zinfos974.com 
         

17 novembre 2011

Diversité

La pluralité des cultures est un espoir pour l'humanité et est pourtant vécue comme une menace. Pleins de gens se recroquevillent dans leur bunker psychologique tandis que d'autres essayent de faire crever les carapaces.

DSC_0075.jpg


02 novembre 2011

Daguerre

Rue Daguerre. Après mon passage comme à chaque halte parisienne à l'Arbre à Lettres histoire de palper humer les nouveautés ou les re-sorties littéraires chez un libraire que j'aime bien (il ne le sait pas je passe à chaque fois incognito je pousse la porte vitrée après avoir parcouru la vitrine et rentre poussant un petit Bonjour toujours rendu tiens cette fois je n'ai pas reconnu les gérants ou vendeurs je ne sais auraient-ils changé de propriétaires d'ailleurs les étals de livres ont été modifiés ainsi que la façon de présenter j'ai d'un coup une suspicion ayant entendu ou lu (sur un blog ?) que les petites notes sur les livres du genre lu pour vous ou choisi pour vous ou plus élaboré sont de fait souvent concoctées par les grands éditeurs pour les libraires qui se font rémunérer ...) après mon passage donc à l'arbre-à-lettres dans le 6ème prés de Denfert du RER du métro de l'orlybus je me suis payé un expresso au bar du coin il faisait froid je n'avais qu'une veste sur un pull léger déjà fin novembre c'est l'hiver semblant de rien espèce d'oiseau tropical avaleur de kilomètres carbone paris et ses cafés brasseries rituel du café du matin cigaretteux dehors le midi l'apéro au comptoir les touristes et provinciaux en salle à attendre leurs bavette andouillette tartare salade frites vous n'auriez pas de haricots verts à la place des frites monsieur dehors pluie fine badeaux pressés de rentrer ou peur d'être en retard.

Je sors reprends la rue Daguerre dans l'autres sens m'attarde à une ou deux vitrines rentré dans mes pensées.

02 avril 2011

Réveil du samedi

Soleil levant tranquille petit souffle du matin tout est calme les enfants des voisins d'en face sont encore tout enrêvés les débroussailleuses d'en bas sont au garage en attendant de se défouler sur le herbes folles les bull d'en haut sont au repos bein mérité du samedi après une semaine de folie je me réveille enfin bien dormi pas trop tôt que de choses à faire par quoi commencer d'abord un café un peu de musique Vieux Farka Touré un bonheur bien le fils de son père celui là découverte des nouvelles qui n'en sont plus surcharge désabus politique dépassée surfaite médiatisation banalisation vaut mieux aller faire un tour sur les blogs que je délaisse pas mal et qui ont bien du mal aussi mais ils sont là toujours là avec leurs mots leurs réactions leurs coups de gueule ça fait du bien allez debout continue xavier bonjour à tous merci d'être toujours là même quand je ne le suis plus ou presque continuons à explorer défricher les multiples coins en sachant qu'il y en a bien plus que quatre

16 janvier 2011

Krabi

DSC_0608.jpg

 

DSC_0607.jpg

 

 

DSC_0592.jpg

 

Images de voyage, là où les touristes viennent chercher soleil et plages paradisiaques sur les îles, là où arriva la vague assassine.

12 janvier 2011

Ca faisait longtemps...

Enfin !

Elle a acceptée de se faire prendre en photo

 

photosAfrique sud juillet 2003 125.jpg

08 janvier 2011

Le paradoxe de la nostalgie

Plus vaste est le temps que nous avons laissé derrière nous, plus irrésistible est la voix qui nous invite au retour. Cette sentence a l'air d'une évidence, et pourtant elle est fausse. L'homme vieillit, la fin approche, chaque moment devient de plus en plus cher et il n'y a plus de temps à perdre avec les souvenirs. Il faut comprendre le paradoxe mathématique de la nostalgie : elle est plus puissante dans la première jeunesse quand le volume de la vie passée est tout à fait insignifiant.

Milan Kundera, L'ignorance. 

04 janvier 2011

Précarisation de la jeunesse

Après les libations du 1er de l'an, retour sur terre dans notre bon vieux pays de France où tout est mieux dans le meilleur des mondes. Les jeunes de plus en plus pauvres, les vieux de plus en plus recroquevillés sur leur patrimoine, la démocratie en débandade, les générations sourdes les unes aux autres, les politiques discourent et légifèrent à l'envers du bon sens, celui qui ferait regarder vers l'avenir au lieu de regarder le bout de ses chaussures lustrées avec des chaussettes à trou en dessous. Il faaudrait investir dans la jeunesse mais "l'investissement dans la jeunesse est un voeu pieux. Parions donc qu'aucun candidat n'aura le courage de s'atteler à une telle politique de générations (Louis Chauvel, sociologue, dans le Monde du 4 janvier). "

 

 

01 janvier 2011

Artifice des sens

Bruits de fêtes derrière le silence 

Pétards et feux

Artifices des sens 

Couleurs mirifiques sur noir d'encre 

Explosion de joies sans ancre 

Lune complice cachée

Astres modestes majestueux bienveillants

Présent absorbé en lice

Passé enseveli

Futur promis virtuel

Brèves échappées belles

Rythmes effrénés 

Ames embrumées

Corps déhanchés masques en surbrillance

Aspirations exquises

Année qui s'achève symbole de renouveau

Vaine recherche

Carpe diem fuite en avant

Silence de fin de nuit

Embryon d'année fière derrière le bruit

Masques tombés artifices éteints

Couleur du jour avant la vraie première nuit

Deux Zéro Un Un 

 

 

DSC_0079.JPG

 

 

19 novembre 2010

En panne non pas vraiment

En panne pas sur le bord de la route du tout en plein milieu là je suis là j'avance 

Pas en panne ici sur le bord du chemin je regarde j'observe j'admire je devance

Eh vous êtes là pas moi enfin si mais faites pas attention suis ailleurs tu penses

Je me mêle tu te mêles melting pot mélodie fugace mélodie tenace immanence

Repos rupture douceur harmonie est ce bien moi musique couleurs fragrances

Vie Vie vivifiant soif tue paix vague au déferlement terminé au creux immense

Hola moteur au ralenti sur le bas côté bolides compressés au milieu en transe

Moteur s'arrête transi suis ailleurs je ne suis plus regard prend de la distance

Errance  vacance  présence absence  brigance  prestance  cadence Byzance

En panne je veux être en panne en plein milieu ça fait du bien  Je me lance

Je m'élance serein je les laisse tous au bord à s'éreinter en panne des sens

 

22:51 Publié dans Coin perso | Lien permanent | Commentaires (7)