Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 janvier 2011

Ca faisait longtemps...

Enfin !

Elle a acceptée de se faire prendre en photo

 

photosAfrique sud juillet 2003 125.jpg

08 janvier 2011

Le paradoxe de la nostalgie

Plus vaste est le temps que nous avons laissé derrière nous, plus irrésistible est la voix qui nous invite au retour. Cette sentence a l'air d'une évidence, et pourtant elle est fausse. L'homme vieillit, la fin approche, chaque moment devient de plus en plus cher et il n'y a plus de temps à perdre avec les souvenirs. Il faut comprendre le paradoxe mathématique de la nostalgie : elle est plus puissante dans la première jeunesse quand le volume de la vie passée est tout à fait insignifiant.

Milan Kundera, L'ignorance. 

04 janvier 2011

Précarisation de la jeunesse

Après les libations du 1er de l'an, retour sur terre dans notre bon vieux pays de France où tout est mieux dans le meilleur des mondes. Les jeunes de plus en plus pauvres, les vieux de plus en plus recroquevillés sur leur patrimoine, la démocratie en débandade, les générations sourdes les unes aux autres, les politiques discourent et légifèrent à l'envers du bon sens, celui qui ferait regarder vers l'avenir au lieu de regarder le bout de ses chaussures lustrées avec des chaussettes à trou en dessous. Il faaudrait investir dans la jeunesse mais "l'investissement dans la jeunesse est un voeu pieux. Parions donc qu'aucun candidat n'aura le courage de s'atteler à une telle politique de générations (Louis Chauvel, sociologue, dans le Monde du 4 janvier). "

 

 

01 janvier 2011

Artifice des sens

Bruits de fêtes derrière le silence 

Pétards et feux

Artifices des sens 

Couleurs mirifiques sur noir d'encre 

Explosion de joies sans ancre 

Lune complice cachée

Astres modestes majestueux bienveillants

Présent absorbé en lice

Passé enseveli

Futur promis virtuel

Brèves échappées belles

Rythmes effrénés 

Ames embrumées

Corps déhanchés masques en surbrillance

Aspirations exquises

Année qui s'achève symbole de renouveau

Vaine recherche

Carpe diem fuite en avant

Silence de fin de nuit

Embryon d'année fière derrière le bruit

Masques tombés artifices éteints

Couleur du jour avant la vraie première nuit

Deux Zéro Un Un 

 

 

DSC_0079.JPG

 

 

19 novembre 2010

En panne non pas vraiment

En panne pas sur le bord de la route du tout en plein milieu là je suis là j'avance 

Pas en panne ici sur le bord du chemin je regarde j'observe j'admire je devance

Eh vous êtes là pas moi enfin si mais faites pas attention suis ailleurs tu penses

Je me mêle tu te mêles melting pot mélodie fugace mélodie tenace immanence

Repos rupture douceur harmonie est ce bien moi musique couleurs fragrances

Vie Vie vivifiant soif tue paix vague au déferlement terminé au creux immense

Hola moteur au ralenti sur le bas côté bolides compressés au milieu en transe

Moteur s'arrête transi suis ailleurs je ne suis plus regard prend de la distance

Errance  vacance  présence absence  brigance  prestance  cadence Byzance

En panne je veux être en panne en plein milieu ça fait du bien  Je me lance

Je m'élance serein je les laisse tous au bord à s'éreinter en panne des sens

 

22:51 Publié dans Coin perso | Lien permanent | Commentaires (7)

13 août 2010

Yann Tiersen à Saint Malo

13 juillet 2010

balade du coin (retour)

DSC_0020.jpgDSC_0021.jpg

DSC_0025.jpg

DSC_0031.jpgDSC_0035.jpg

09 juillet 2010

Balade du coin (suite)

DSC_0009.jpg

DSC_0014.jpgDSC_0015.jpg

DSC_0019.jpg

07 juillet 2010

La Tisseuse

Lilli, jeune chinoise, 30 ans et une vie derrière, d'usine et de  souffrance. Les mêmes gestes derrière les machines à tisser, tous les jours. Un mari licencié déjà, qui vend du poisson pour tenter de boucler les fin de mois, payer au fils des cours de piano. Elle tombe malade et le diagnostic, qu'on veut lui cacher, est sans appel. Quelques mois. Passage à vide, rage, désespoir. Seule. Un dernier voyage, pour Pékin, et retrouver un amour empéché...

Film chinois de Wang Quan An, 2010

tisseuse.jpg

17:59 Publié dans Coin Ciné | Lien permanent | Commentaires (1)

05 juillet 2010

Balade dans le coin des coins

DSC_0001.jpgDSC_0002.jpgDSC_0005.jpgDSC_0007.jpg

04 juillet 2010

Djon Maya

Pouvoir de la musique des notes égrénées

Mélodies magiques Voix somptueuses

Pouvoir de la beauté de l'art de la pureté

Noeuds qui se dénouent âmes qui s'évadent

Instruments qui rient humanité qui pleure

 

 

 

DSC_0452.jpg

03 juillet 2010

alterécrit

Ecrire voguer passer les pensées par les doigts mots sincères mots pervertis agence d'idées fulgurance de l'évocation altercation des fragrances mots déphrasées phrase délitées Penser divaguer divulguer par l'écrit altération ouatée odeurs des mots doigté syllabes colorées dit non dit sipidité altérité délitement relatif sonorité vague de l'écrit décadré passe de doigts fuite d'idées mots retrouvés altruité écrit pas dit alterécrit

 

endormi.jpg

18 juin 2010

Le vieux

Judex à l'issue de sa réflexion ne voyait qu'une explication : Amilcar avait dû être surpris lors d’une de ses multiples visites à la grotte. Il avait donc commencé à mener secrètement son enquête, fouinant dans les cases diverses, à l’affût d’un signe ayant pu trahir un des membres de la communauté. Il n’en parlait pas, redoutant que ses questions ne compromettent un peu plus l’espoir de retrouver les livres. Celui ou celle qui les avaient cachés devait bien avoir ses raisons. Cela restait un mystère entier pour Judex : pourquoi vouloir aller déménager des centaines de livres d’un endroit où ils étaient asi bien à l’abri? A l’inverse, celui- ou celle-là n’avait aucune raison de soupçonner Judex de connaître le secret, Judex voulait profiter de cet avantage, ... A moins qu’il n’ait été surpris lui-même lors de ses deux seules visites à la grotte ?

C’est alors qu’il eut l’idée d’en parler à Lavergne, qui probablement pourrait aider Judex dans ses recherches. Ce n’était pas trahir Amilcar que de révéler ce secret, qui de toute façon n’en était déjà plus un. Lavergne était un homme digne de confiance, qui saurait sans nul doute faire bon usage d’un tel secret. Judex n’eut pas le temps d’aborder le sujet, car les deux hommes venaient d’atteindre l’extrémité de la clairière. Lavergne s’était arrêté, faisant signe à son compagnon de rester quelques instants là à l’attendre, puis s’était enfoncé dans la futaie. Le jeune homme promena son regard et trouva une roche pour se reposer. Il entendait le bruit proche des branchages remués par le vieux.

Le vieux, Judex en avait confusément conscience, représentait le père qu’il n’avait jamais connu. Le respect qu’il lui vouait, mais aussi parfois la révolte qui l’avait animé avaient quelque chose de filial. Judex se remémorait les moments pas si éloignés où il redécouvrait le monde en compagnie de Lavergne et d’Amilcar. Le vieux leur avait retracé l’histoire des hommes, des sciences et des techniques, expliqué les sources du progrès, la lente évolution de la nature, puis l’ascension fulgurante de l’homme, trop rapide pour qu’il puisse lui-même la contenir, bientôt dépassé par ses propres inventions. Brutalement, Judex réalisa alors qu’il lui semblait évident que Lavergne possédât des livres. Comment pouvait-il en être autrement ? Il fallait qu’il lui pose la question, car ce dernier pourrait ainsi lui en procurer, et surtout l’aider à retrouver les autres...


lire les textes précédents : coin fiction

15 juin 2010

Un air de là-bas

L'Afrique du Sud c'est aussi sa musique, métissée. Un peu de fraîcheur à la pop sud africaine

 

13 juin 2010

Recrutement d'enfants-soldats : jusqu'où

Qu'y a-t-il de commun entre le Cameroun, la Centrafrique, le Niger, le Nigeria, le Soudan et le Tchad ? La signature d'un accord engageant  à ce qu'"aucun enfant de moins de 18 ans ne prenne part, directement ou indirectement, à des hostilités et, le cas échéant, de prévenir toute forme de recrutement"... Le Monde du 11/06/2010

Besoin d'un accord pour çà, oui, et il n'est pas trop tôt. 6 pays seulement, un début, un tout petit début. Il a fallu 2 jours de conférence à N'Djamena. Et encore parmi ces 6 pays, 2 n'ont pas encore signé, et 2 ont signé sans ratifier l'accord. 13 ans après la 1ère conférence à Cape Town, en 1997... Rien n'avance. Dans le monde 250 000 à 300 000 sont toujours engagés, chiffre désespérément stable depuis plusieurs années, engagés souvent de force dans les conflits armés, en Afrique mais aussi en Colombie, en Afghanistan, au Myanmar, au Népal... Ils font la guerre mais aussi les esclaves, voire les esclaves sexuelles.


 

DSC_0235_2.jpg